Figurinistes Sans Hébergement Fixe, forum collaboratif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mer 12 Avr - 2:49

LA SCÈNE

Janvier 1818.
Une centaine de vétérans de l’empereur qui ont gagné l’Amérique après Waterloo viennent s’implanter au Texas, alors zone inhabitée mais âprement disputée par les États-Unis et l’Espagne.
Appelée «  le Champ d’asile », leur colonie n’a rien d’une entreprise agricole.
Située sur les rives du Rio Trinidad, c’est en réalité un véritable camp retranché ayant à sa tête le général Charles Lallemand, héros des campagnes de l’Empire dorénavant chef de flibustiers.

Sûrs de n’être que l’avant-garde d’un corps d’élite, Lallemand et ses hommes comptaient en fait sur la venue imminente de milliers d’autres vétérans napoléoniens alors en Amérique pour les renforcer, une fois leur tête de pont établie sur la rive du Rio Trinidad.

À partir de là, Lallemand et son armée pourraient foncer sur le Mexique pour mettre la main sur les mines de San Luis de Potosi, et financer à coup de lingots d’argent l’évasion de Napoléon, alors captif  à Sainte-Hélène.
Leur but ultime : installer « leur » empereur libéré sur un nouveau trône qui serait construit à partir des possessions espagnoles du Mexique alors en proie à l’insurrection.

La colonie texane du Champ d’asile ne devait être que la première phase de ce vaste plan.
Il n’y en aura pas de seconde.

Arrivés en janvier 1818 dans l’île de Galveston, Lallemand et sa troupe vont s’installer peu après sur les rives du Rio Trinidad. Là, les colons/flibustiers attendront les renforts promis par Lallemand.
Or, personne ne viendra.

Il y aura bien quelques Amérindiens qui assureront une partie de l’approvisionnement de la colonie en denrées locales, mais bientôt le rêve tournera au cauchemar.

En peu de temps, le Champ d’asile se disloquera au fil des querelles, des duels entre colons, et des désertions. Cinq mois après leur implantation, après avoir subi la faim, les privations de toutes sortes, le climat sans pitié, les serpents et les Amérindiens cannibales qui rôdent parfois tout près, Lallemand et sa troupe vont plier bagage car les Espagnols sont en route pour les assiéger.

Les colons du Champ d’Asile regagneront la côte du Golfe du Mexique à la fin de l’été 1818.
La fin de l’été, saison des ouragans…
Une tempête aux proportions bibliques balaiera leurs restes quelques semaines plus tard.
Les survivants regagneront de peine et de misère La Nouvelle-Orléans.

Deux mois plus tard, les Espagnols vont brûler le camp fortifié, incinérant le champ d’Asile pour de bon.

C’est de cette histoire que m’est venue l’idée d’un diorama.

LE DIORAMA

Cette histoire de Français au Texas me suit depuis un bon bout de temps.
J’ai voulu faire une scène de troc entre Amérindiens et colons français.
Au fil de mes recherches, j’ai appris que des enfants se trouvaient sur les lieux.
J’ai voulu intégrer tout ça dans une scène avec un élément aquatique.
J’ai poussé à partir de là.
Un litre de résine plus tard, c’est ce que ça donne.

Voici donc les premières photos.
Dio réalisé en 2016.




























Le reste à venir.

Sala
Revenir en haut Aller en bas
Scratchi-Bozo
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 57

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mer 12 Avr - 10:11

Ce que je ne pige toujours pas, c'est pourquoi tu as fait hiberner cette magnificence tout l’hiver.

Quel Background ! Je n'avais toujours pas réussi à lire l'ouvrage consacré, trouvé sur GGL et là, voilà le fin mot de l'intrigue révélé. Épique !

Techniquement, c'est du high-level : Peinture, résine, coffrage au Nutella, les algues sur la flotte, etc. Superbe.

L’alligator, c'est de la boite Tarzan / Airfix ?

Seuls les spécialistes des Amérindiens reconnaitront cette tribu du Texas (déjà oublié le nom) et se poseront la question de cette présence française, parce que dans l'opinion générale, Français + Indiens = Canada.

Bon j'arrête là, j'en laisse pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dioramas-et-figurines.fr
Little2791
Membre


Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 45

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mer 12 Avr - 18:16

Encore une très grande réalisation. C'est toujours aussi impressionnant de réalisme et change des habituels scènes de batailles. Superbe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.battlefigs.com
nullisecundus
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 61

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mer 12 Avr - 23:08

Ouah Shocked trop génial .Bravo

L'alligator il devait fredonner "biche oh! ma biche quand tu...." Ok c'est de mauvais goût . Sad

_________________
Si chacun vient avec un objet et l'échange ,chacun repart avec un objet . Si chacun arrive avec une idée et l'échange ,chacun repart avec deux idées .
Wink  (proverbe chinois );
Revenir en haut Aller en bas
http://pigeaux.alain.overblog.com/
Bald
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Jeu 13 Avr - 12:47

Un dio très intéressant et joliment réalisé, l'effet de l'eau est bien rendu. Les vétérans auraient ils emporté une aigle avec eux (dernière photo)?
C'est vraiment une prolongation de l'épopée napoléonienne que je viens de découvrir.
Dans la même veine, je ne sais pas si tu connaissais l'histoire de Jean François Allard et Jean Baptiste Ventura qui sont allés former une armée moderne au Penjab au service du maharadja. Pour eux l'histoire ce sera plutôt mieux terminée que cette aventure américaine.

_________________
Les gens qui te serrent la main en regardant ailleurs, il faut leur mettre une grosse tarte dans la gueule pour qu'ils repèrent bien ou tu es ...
Revenir en haut Aller en bas
http://la-petite-armee.over-blog.com/
nullisecundus
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 61

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Jeu 13 Avr - 14:54

Bald a écrit:
Un dio très intéressant et joliment réalisé, l'effet de l'eau est bien rendu. Les vétérans auraient ils emporté une aigle avec eux (dernière photo)?
C'est vraiment une prolongation de l'épopée napoléonienne que je viens de découvrir.
Dans la même veine, je ne sais pas si tu connaissais l'histoire de Jean François Allard et Jean Baptiste Ventura qui sont allés former une armée moderne au Penjab au service du maharadja. Pour eux l'histoire ce sera plutôt mieux terminée que cette aventure américaine.


Il me semble qu'il y ait eu un téléfilm ou plutôt un feuilleton relatant cette aventure   elephant

1974 (tv) Le Soleil se lève à l'est / El sol sale por el este (FR/ES) de François Villiers; ORTF-TVE-Son et Lumière (A2 14.3.-25.4.74), 6 x 52 min. - av. François Dunoyer (Jean-François Allard), Julian Mateos (André [=Jean-Baptiste] Ventura), José-Maria Cafarell (M. Allard père), Sean O'Neil (Rockefeller), Zahira (Yasmina), Sylvie Bréal (Mireille), Saed Jaffrey (Ranjet Singh, maharajah de Lahore), Amrish Puri (Diwan Chand), Colin Mann (Dr. Chester), Shaï Holsaert (Amrita, l'épouse d'Allard [=Bannou Pan Deï]), Ingeborg Schoner (Charlotte Honigberger), Sudhir (Sardussingh).
En été 1815, deux ex-officiers napoléoniens de Saint-Tropez, Allard et Ventura, un fantassin et un artilleur, partent aux Indes se mettre aux ordres du roi sikh du Pendjab qui cherche à réformer son armée composée uniquement de cavaliers afin de pouvoir résister aux invasions britannique et afghane avec de l'artillerie et des régiments d'infanterie. Aux cours d'aventures rocambolesques, le tandem parvient à entrer à Srinagar et conquérir le Cachemire. Ils anéantissent l'armée rebelle de Sardussingh que soutiennent les Anglais. La paix revenue, Allard apprend que Napoléon se serait échappé de Sainte-Hélène et il s'embarque pour la France. La rumeur est fausse et à Saint-Tropez, la police du roi le soupçonne de conspirer contre le trône. Il s'enfuit vers de nouvelles aventures avec son compère Ventura.
Une version très, très romancée (écrite par Claude Brulé) de la vie du général d'Empire Jean-François Allard (1785-1839), capitaine de la Vieille Garde qui participa aux Cent-Jours, puis, contraint à l'exil politique, poussa jusqu'à Kaboul, enfin à Lahore, où, dès 1822, il forma avec d'anciens compagnons d'armes dont Jean-Baptiste Ventura (1792-1858), puis Claude-Auguste Court et Paolo Avitabile diverses brigades, des corps d'élite sur le modèle de l'armée impériale française. En 1835, Paris officialisa sa présence dans le Pendjab en le nommant agent de France (il avait épouse une princesse hindoue de la famille royale de Chamba, Bannou Pan Deï). Il mourut à Peshawar. Le feuilleton immensément populaire de François Villiers, tourné en Inde et en Espagne, ne se veut qu'un gentil divertissement et présente Allard comme un coureur de jupons invétéré. Chanson du générique interprétée par Johnny Halliday.

_________________
Si chacun vient avec un objet et l'échange ,chacun repart avec un objet . Si chacun arrive avec une idée et l'échange ,chacun repart avec deux idées .
Wink  (proverbe chinois );
Revenir en haut Aller en bas
http://pigeaux.alain.overblog.com/
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Ven 14 Avr - 16:45

Scratchilito a écrit:
Ce que je ne pige toujours pas, c'est pourquoi tu as fait hiberner cette magnificence tout l’hiver.


L’alligator, c'est de la boite Tarzan / Airfix ?

Seuls les spécialistes des Amérindiens reconnaitront cette tribu du Texas (déjà oublié le nom) et se poseront la question de cette présence française, parce que dans l'opinion générale, Français + Indiens = Canada.

J'ai en effet terminé ce diorama en novembre dernier, mais comme je photographie à l'extérieur, ça demeure une question de lumière et à notre latitude, mettons que "l'hiver, c'est l'hiver". Là, ça recommence à être potable.
Et en plus j'ai besoin de l'espace dans mon placard pour mes projets de cet été, donc celui-ci va aller sagement finir ses jours dans une boîte à la cave...

Quant à l'alligator, il vient plutôt de la boîte d'animaux du zoo, en effet de chez Airfix.
Ça m'a d'ailleurs coûté la peau du cul pour me la procurer, et à ma grande surprise, le plastique a mal vieilli (ça date tout de même des années 60), ce qui fait que la moitié des animaux dans le truc était plus fragile que du verre: tu regardes et ça explose!
J'ai d'ailleurs dû galérer pour transformer la bestiole et lui donner la forme qu'elle a quand elle nage.


Je reviendrai sur les Amérindiens plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Ven 14 Avr - 16:46

nullisecundus a écrit:
Bald a écrit:
Un dio très intéressant et joliment réalisé, l'effet de l'eau est bien rendu. Les vétérans auraient ils emporté une aigle avec eux (dernière photo)?
C'est vraiment une prolongation de l'épopée napoléonienne que je viens de découvrir.
Dans la même veine, je ne sais pas si tu connaissais l'histoire de Jean François Allard et Jean Baptiste Ventura qui sont allés former une armée moderne au Penjab au service du maharadja. Pour eux l'histoire ce sera plutôt mieux terminée que cette aventure américaine.


Il me semble qu'il y ait eu un téléfilm ou plutôt un feuilleton relatant cette aventure   elephant

1974 (tv) Le Soleil se lève à l'est / El sol sale por el este (FR/ES) de François Villiers; ORTF-TVE-Son et Lumière (A2 14.3.-25.4.74), 6 x 52 min. - av. François Dunoyer (Jean-François Allard), Julian Mateos (André [=Jean-Baptiste] Ventura), José-Maria Cafarell (M. Allard père), Sean O'Neil (Rockefeller), Zahira (Yasmina), Sylvie Bréal (Mireille), Saed Jaffrey (Ranjet Singh, maharajah de Lahore), Amrish Puri (Diwan Chand), Colin Mann (Dr. Chester), Shaï Holsaert (Amrita, l'épouse d'Allard [=Bannou Pan Deï]), Ingeborg Schoner (Charlotte Honigberger), Sudhir (Sardussingh).
En été 1815, deux ex-officiers napoléoniens de Saint-Tropez, Allard et Ventura, un fantassin et un artilleur, partent aux Indes se mettre aux ordres du roi sikh du Pendjab qui cherche à réformer son armée composée uniquement de cavaliers afin de pouvoir résister aux invasions britannique et afghane avec de l'artillerie et des régiments d'infanterie. Aux cours d'aventures rocambolesques, le tandem parvient à entrer à Srinagar et conquérir le Cachemire. Ils anéantissent l'armée rebelle de Sardussingh que soutiennent les Anglais. La paix revenue, Allard apprend que Napoléon se serait échappé de Sainte-Hélène et il s'embarque pour la France. La rumeur est fausse et à Saint-Tropez, la police du roi le soupçonne de conspirer contre le trône. Il s'enfuit vers de nouvelles aventures avec son compère Ventura.
Une version très, très romancée (écrite par Claude Brulé) de la vie du général d'Empire Jean-François Allard (1785-1839), capitaine de la Vieille Garde qui participa aux Cent-Jours, puis, contraint à l'exil politique, poussa jusqu'à Kaboul, enfin à Lahore, où, dès 1822, il forma avec d'anciens compagnons d'armes dont Jean-Baptiste Ventura (1792-1858), puis Claude-Auguste Court et Paolo Avitabile diverses brigades, des corps d'élite sur le modèle de l'armée impériale française. En 1835, Paris officialisa sa présence dans le Pendjab en le nommant agent de France (il avait épouse une princesse hindoue de la famille royale de Chamba, Bannou Pan Deï). Il mourut à Peshawar. Le feuilleton immensément populaire de François Villiers, tourné en Inde et en Espagne, ne se veut qu'un gentil divertissement et présente Allard comme un coureur de jupons invétéré. Chanson du générique interprétée par Johnny Halliday.


C'est sûr que ça ne pouvait qu'être un bide si la chanson du générique était de Johnny...
Jamais entendu parler de cette histoire au Pendjab.
Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Ven 14 Avr - 16:47

Bald a écrit:
Les vétérans auraient ils emporté une aigle avec eux (dernière photo)?

Affaire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Ven 14 Avr - 16:51

Little2791 a écrit:
C'est toujours aussi impressionnant de réalisme et change des habituels scènes de batailles.

Je ne sais pas pourquoi, mais plus ça va, moins les scènes de combat m'attirent.
J'ai 7 dioramas en cours de réalisation, et là-dessus, deux seulement où on se tape sur la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Bald
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Ven 14 Avr - 22:28

Salaberry a écrit:
C'est sûr que ça ne pouvait qu'être un bide si la chanson du générique était de Johnny...
scratch

_________________
Les gens qui te serrent la main en regardant ailleurs, il faut leur mettre une grosse tarte dans la gueule pour qu'ils repèrent bien ou tu es ...
Revenir en haut Aller en bas
http://la-petite-armee.over-blog.com/
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Dim 16 Avr - 23:26

Bald a écrit:
Salaberry a écrit:
C'est sûr que ça ne pouvait qu'être un bide si la chanson du générique était de Johnny...
scratch

Je faisais un commentaire sur la notice de la série que Nulli a affichée plus haut.
Rappelle-toi quand Johnny a écrit "l'hymne" des Bleus pour la coupe du Monde de 2002 en Corée...
3 défaites, zéro but, et retour à la maison par la petite porte.

Donc, forcément la série ne peut pas avoir connu un grand succès, si c'est le même clown de Médrano qui en a écrit la musique de générique.

What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Bald
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Dim 16 Avr - 23:39

A ok, c'était par rapport à l'hymne de 2002 ... je me disais tiens ça doit être de l'humour anglo saxon parce que si aujourd'hui il est devenu un papy du rock, en 1974 Johnny faisait parti des chanteurs les plus populaires en France. (non, non je ne fais pas parti de son fan club  Very Happy )

_________________
Les gens qui te serrent la main en regardant ailleurs, il faut leur mettre une grosse tarte dans la gueule pour qu'ils repèrent bien ou tu es ...
Revenir en haut Aller en bas
http://la-petite-armee.over-blog.com/
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 4:31

Pour passer à autre chose...

Le ravitaillement

La scène que j’ai voulu mettre en place montre l’arrivée (perturbée par un crocodilien) d’un convoi de ravitaillement destiné aux hommes de Lallemand.





Ledit convoi a dû remonter environ soixante Km, par voie fluviale, avec de nombreux rapides à négocier.
Du début à la fin, la colonie a été principalement ravitaillée par cette voie. Avec l'occasionnel substitut local (à suivre).

L’aide des Amérindiens, du moins ceux qui étaient bien disposés, a été des plus importantes.
Sans compter celle de pirates qui ont permis à Lallemand et ses hommes de s'installer sur les rives du Rio Trinidad.
Ceux-là, situés sur la côte, ont été à la base de ce système – bien ténu – d'approvisionnement.

Outre les possibilités que m’offrait l’environnement aquatique, je voulais montrer les modes de déplacement de type « local ».
Ici, un « flat river boat » du genre utilisé dans les bayous par l’homme blanc, une embarcation grossière, ici faite avec du carton et du plasticard.
Le tout se manœuvre à l’aviron, mais surtout à la perche, comme le font les gondoliers, mais la grâce en moins.








Il s’agissait aussi de camper la scène, et de  donner, ça-et-là, des indices du passé de ces hommes, genre le bonnet de police ici.





Apparemment, les hommes du Champ d’asile ont porté un uniforme, principalement de couleur verte.
J’ai intégré le tout, avec des délavés : le soleil tape sous ces latitudes...







Sur la dernière, j'ai voulu recréer l'effet "sfumato" dans l'eau, celui des pieds qui agitent la vase de la berge. Un souvenir de mon enfance... Et un hommage à Erik Trauner...

Commentaires (critiques) bienvenus.

Salaberry.
Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 4:44

Bald a écrit:
A ok, c'était par rapport à l'hymne de 2002 ... je me disais tiens ça doit être de l'humour anglo saxon parce que si aujourd'hui il est devenu un papy du rock, en 1974 Johnny faisait parti des chanteurs les plus populaires en France. (non, non je ne fais pas parti de son fan club  Very Happy )

Même au début, et durant sa période de gloire, c'était naze.
Quand tu compares à Dutronc, Polnareff (à l'époque du tout début), et surtout Gainsbourg, dans le rock français des années 60, on ne peut comparer Halliday à ceux qui comprenaient que le rock est d'abord et surtout matière d'improvisition et d'innovation.

Faut dire qu'on lui faisait faire de la bête (et très pâle) copie du rock anglo-saxon...
Je suis (à mon corps défendant) prêt à lui passer l'album "Noir, c'est noir", en 1967: pour le reste, je persiste et signe:

1) L'ensemble de "l'oeuvre" (c'est un bien grand mot) est nul à chier.
2) Je crois qu'il vaut mieux retourner à nos ti-bonhommes de plastique....

What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Bald
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 12:05

Comme on dit chez nous : les gouts et les couleurs ça se discute pas ...
En matière de photos je vois que tu nous a gardé le meilleur pour la fin : gros travail sur la barque dont la forme de l'étrave très pointue me surprend un peu (mais je doit être déformé par la vue de celle du marais Poitevin avec une proue en galoche.) On voit qu'elle a gardé les stigmates d'un environnement très marécageux sur les côtés.
Le bonnet de police mélangé à la tenue civil est également un clin d'œil sympa.
Tu as du te faire plaisir sur tout le travail d'accessoires également. Il ne manque plus que quelques photos des différents protagonistes de plein pied au milieu de leur décors ... Wink

_________________
Les gens qui te serrent la main en regardant ailleurs, il faut leur mettre une grosse tarte dans la gueule pour qu'ils repèrent bien ou tu es ...
Revenir en haut Aller en bas
http://la-petite-armee.over-blog.com/
Scratchi-Bozo
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 57

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 13:35

Merci pour ce complément, on en découvre toujours, comme les poissons en inclusion.

Je me risque à un conseil : Pour tes prochains dioramas, essaye de voir comment tu pourrais prendre conscience à ta propension aux lignes droites et aux angles droits : axes, ile, plage, poisson, alignements des éléments entre eux, vis à vis des bords.

Le meilleur exemple est le traitement de ton alligator qui est sinueux. Du coup il bouge, on le repère illico. Conclusion, une droite c'est immobile, une ligne brisée est dynamique.

Encore une fois, ta peinture est impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dioramas-et-figurines.fr
Scratchi-Bozo
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 57

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 13:41

Je ne sais plus si dans tes précédents posts, tu avais développé les étapes des différentes zones d'eau. Les vases, les algues par exemple. Je ne me souviens plus comment tu as procédé (hors l'eau proprement dite qui est un produit).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dioramas-et-figurines.fr
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 16:31

Scratchilito a écrit:
Merci pour ce complément, on en découvre toujours, comme les poissons en inclusion.

Je me risque à un conseil : Pour tes prochains dioramas, essaye de voir comment tu pourrais prendre conscience à ta propension aux lignes droites et aux angles droits : axes, ile, plage, poisson, alignements des éléments entre eux, vis à vis des bords.

Le meilleur exemple est le traitement de ton alligator qui est sinueux. Du coup il bouge, on le repère illico. Conclusion, une droite c'est immobile, une ligne brisée est dynamique.

Encore une fois, ta peinture est impressionnante.

Le conseil est plus que bienvenu: oui, j'imagine que mon côté "anal" ressort dans la composition.
Avec la photo, ça fait encore des croûtes à manger...
Mais bon, je me dis que j'apprends avec chaque nouvelle pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Lun 17 Avr - 16:42

Scratchilito a écrit:
Je ne sais plus si dans tes précédents posts, tu avais développé les étapes des différentes zones d'eau. Les vases, les algues par exemple. Je ne me souviens plus comment tu as procédé (hors l'eau proprement dite qui est un produit).

Non, en fait, la base a été faite si rapidement que je n'ai pas pris le temps de faire un suivi des étapes.
En gros, j'ai fait mon fond (plage inclue) avec une base de styromousse recouverte d'une fine couche de sopalin travaillé à l'eau et à la colle blanche de menuisier, le tout recouvert ensuite de mousses, herbe, troncs d'arbre, branches, etc.
Puis j'ai utilisé des résines Pébéo pour "noyer" certaines parties du fond de ma rivière, et créer un effet de vase un peu déjanté: ça percole, toute cette végétation en putréfaction au fond des bayous.
Et allez hop, ensuite les poissons, tortues, et autres éléments aquatiques, sur lesquels je reviendrai.
Et enfin la résine, par couche de 5 mm à la fois, étalée en 5 couches. Je voulais un effet "miroir", pour bien dégager l'action de l'alligator et du canoe.
J'ai travaillé les remous de ce qui bouge avec un enduit de marque Woodland Scenics, un truc appelé "Water effect": ça sèche de façon translucide et assez rapidement.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
nullisecundus
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 61

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mar 18 Avr - 11:21



Le conseil est plus que bienvenu: oui, j'imagine que mon côté "anal" ressort dans la composition.


Shocked Tiens je ne connaissais cette voie d'approche en psychanalyse . L'analyse par l'élaboration d'un diorama .

Scractcht t'a demandé combien pour la séance ??

_________________
Si chacun vient avec un objet et l'échange ,chacun repart avec un objet . Si chacun arrive avec une idée et l'échange ,chacun repart avec deux idées .
Wink  (proverbe chinois );
Revenir en haut Aller en bas
http://pigeaux.alain.overblog.com/
Scratchi-Bozo
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 57

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mar 18 Avr - 19:10

Rien, car pour l'instant j'en suis à me demander quelle différence/rapport il y a entre un anus et un rectangle. Je vais consulter mes maîtres à ce sujet. (trèèèès private joke).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dioramas-et-figurines.fr
nullisecundus
Membre
avatar

Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 61

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mar 18 Avr - 23:32

Scratchilito a écrit:
Rien, car pour l'instant j'en suis à me demander quelle différence/rapport il y a entre un anus et un rectangle. Je vais consulter mes maîtres à ce sujet. (trèèèès private joke).

Mouais j'suis ben d'accord avec toi car là ce serait une remise en question des principes mathématiques fondamentaux . Un rond aurait la même forme qu'un rectangle ?? alien une autre dimension !!

Ils sont forts ces québecois .Ils sont parvenus à une autre conception et une définition abstraite de la 3D .

Pas sûr que tes maitres aient la réponse à ce nouveau cas soumis .

_________________
Si chacun vient avec un objet et l'échange ,chacun repart avec un objet . Si chacun arrive avec une idée et l'échange ,chacun repart avec deux idées .
Wink  (proverbe chinois );
Revenir en haut Aller en bas
http://pigeaux.alain.overblog.com/
Stéphane
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 56

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mer 19 Avr - 0:04

???
J'ai posté un message tout à l'heure  ... et ... disparu !!!

Donc je reprends :

Très beau dio

Je trouve que le sujet et le traitement de l'eau sont particulièrement réussi. Pas sûr que l'eau soit aussi cristal en réalité ... et un croco est plutôt adepte d'eau plus trouble (quoique ... je reviens d'Egypte et me suis baigné ts les jours ds le Nil qui était particulièrement limpide ... mais il n'y a plus de croco au-delà du Lac Nasser)

Par contre pour la berge ... bof bof, tu ne t'es pas trop foulé. un petit plus sur la berge opposée qui semble en plus mieux travaillée mais les jointure avec le cadre ne sont pas à la hauteur de ton boulot.

La plage ??? il y a des marées ds les bailloux ??? m'étonnerait qu'il y ait des plages de sable blanc comme cela !

Les poses des fig sont parfaites mais les fringues mériteraient un peu de patine (j'ai un doute sur la superbe chemise bleu turquoise !!! ou le bonnet de police qui semble vraiment neuf) d'autant que le bateau est particulièrement réussi en termes de vieillissement.

Comme Scratch pour la mise en scène, beaucoup de ligne // et donc peu de points de convergence pour l'œil (sauf vers le superbe croco).

Bon, qui aime bien châtie bien !

A propos de l'Egypte, j'ai vu les graffitis des soldats de Napoléon sur les monuments .. Impressionnant .. Je me disais qu'une expédition française devant Abou Simbel ca aurait de la gueule .. sauf qu'ils ne sont pas allé jusque là et que le sujet à déjà été superbement traité par E. Trauner (sans parler de la difficulté de réalisation).

L'aigle et surtout le drapeau flotte un peu trop au vent .. C'est un peu rigide.
Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   Mer 19 Avr - 2:03

Scratchilito a écrit:
Rien, car pour l'instant j'en suis à me demander quelle différence/rapport il y a entre un anus et un rectangle. Je vais consulter mes maîtres à ce sujet. (trèèèès private joke).

Justement: le jour où tu vas faire disparaître ma peur phobique de tout ce qui est rectangulaire ( pale ), tu verras un chèque.
D'ici là, pas un sou.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gainsbourg (hors champ) de Sfar
» Champ Lexical
» le champ de tir de Mondon !
» Question con... profondeur de champ?
» Tube du champ de bataille de Grandson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fshf :: Travaux terminés :: De 15mm à 30mm-
Sauter vers: