Figurinistes Sans Hébergement Fixe, forum collaboratif
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE

Aller en bas 
AuteurMessage
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mar 5 Déc - 18:34

DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE
Est de la Pologne, mai 1811
Le 4e chasseurs à cheval et le 11e régiment de hussards (ex-hollandais) ont fait partie du corps du maréchal Ney lors de la campagne de Russie en 1812. Je suis parti de cette idée pour imaginer une querelle languissante entre deux officiers, genre les Duellistes, querelle qui vient de trouver son dénouement dans les plaines de Pologne alors que l’armée impériale est voie de rassemblement sur la rive ouest du Niémen.

Je voulais un duel « à en finir », d’où l’idée des deux pistolets (et pas des sabres), et de la petite distance entre les duellistes. Forcément, le premier coup qui porte a de bonnes chances d’être fatal. Et ici, c’est le hussard qui vient de l’emporter, ce que constate le pauvre témoin civil forcé « d’arbitrer » la rencontre par les militaires. On a même veillé à lui fournir un exemplaire du Code du duel de Châteauvillard (lecture passionnante au demeurant) tiré des bagages du régiment.

C’est qu’on prenait les duels au sérieux dans la cavalerie.

Et voilà la "machine":






















Lui, je l’ai imaginé comme le témoin répugné par la chose, du genre : « Bravo, messieurs, votre querelle d’honneur nous prive d’un bon officier juste au moment d’entrer en campagne… ». Les capotes sont faites au greenstuff.













Figurines utilisées : Ehmar, Italeri, Zvezda, Esci.
La suite demain.
Commentaires et critiques bienvenus.

Sala


Dernière édition par Salaberry le Jeu 7 Déc - 3:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 56

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mar 5 Déc - 18:43

C'est pas en Pologne, mais en Provence, il y a de la lavande partout !!!

Bon le mort est un schtroumf !!!

Sinon le civile et les chasseurs sont super. Les hussards ??? on ne le voient pas bien.

Pourquoi le 2e pistolet par terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Scratchi-Bozo
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 57

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mar 5 Déc - 21:22

Super original.

Si j'y vais de ma petite critique aussi, je dirais qu'il y a un peu trop de 'lavandes', surtout autour du mort qui du coup est un poil enseveli dans la végétation.
Je me pose aussi la question sur la pertinence de la blessure. Ayant vu les duellistes et surtout Barry Lindon, les gars s'effaçaient comme ils le pouvaient derrière leur meilleur profil. Ce qui me laisse à penser que les impacts devaient être latéraux.

Bien vue la mine blafarde, as tu travaillé aux urgences dans ta jeunesse ?

Et bravo pour les transformations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dioramas-et-figurines.fr
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mar 5 Déc - 23:55

Stéphane a écrit:
C'est pas en Pologne, mais en Provence, il y a de la lavande partout !!!

Bon le mort est un schtroumf !!!
Les hussards ??? on ne le voient pas bien.
Pourquoi le 2e pistolet par terre ?

1) C'est pas la Provence, c'est la Pologne, et ce n'est pas de la lavande, c'est de la bruyère!
2) Le mort est un schtroumpf ?????
3) Les hussards: la suite s'en vient j'te dis !
4) Parce que le mec l'a lâché avant de s'écrouler, c'te question !

En mode exclamatif!

Revenir en haut Aller en bas
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 0:06

Scratchi-Bozo a écrit:


Si j'y vais de ma petite critique aussi, je dirais qu'il y a un peu trop de 'lavandes', surtout autour du mort qui du coup est un poil enseveli dans la végétation.

Je me pose aussi la question sur la pertinence de la blessure. Ayant vu les duellistes et surtout Barry Lindon, les gars s'effaçaient comme ils le pouvaient derrière leur meilleur profil. Ce qui me laisse à penser que les impacts devaient être latéraux.

Bien vue la mine blafarde, as tu travaillé aux urgences dans ta jeunesse ?

Je voulais que ça pète de couleur!
Je me suis inspiré de ceci:



Pour la blessure, c'est ce qui arrive quand on a une fraction de seconde de retard. En fait, le trou dans le ventre est le point de sortie de la balle qu'il s'est pris dans le côté gauche (étant gaucher, notre bonhomme a donc pointé son pistolet de ce côté d'abord. Je te ferai un diagramme pour te montrer le trajet du projectile dans la cavité thoracique. Comme tu peux le constater, je commence à avoir une vision pathologiste de mes dios...

Pour la mine blafarde, non pas de travail dans les urgences, mais mettons que j'ai une certaine expérience avec la mort.

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Judge
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 10:18

Ben moi j'aime beaucoup !!!
On sait que Napoléon ne cautionnait pas les duels et punissait même ses officiers réputés y prendre part, mais que les duels se déroulaient tout de même.
Par contre j'avais en qu'ils étaient rarement mortels du fait de la distance et du manque de fiabilité des pistolets, et qu'ils se finissaient à l'épée... Mais bon, je te fais confiance quant aux recherches.
Je suis étonné aussi par la présence de 2 pistolets pour chaque duelliste plutôt qu'un seul...

Concernant le dio en lui même, de prime abord le cadre jaune m'a franchement surpris, mais cela fonctionne au final parfaitement avec la couleur de la bruyère.
Couleur de la bruyère qui ne me choque pas plus que cela. C'est inhabituel et franchement le parti pris me plait vraiment !
La figurine du civil est vraiment pour moi, et c'est étrange, le point focal du dio.
Pas vraiment acteur de la scène mais totalement au milieu de l'histoire, malgré lui, les couleurs qu'il porte tranchent bien avec le reste.

Petite question : il est où le shako du mort ??

_________________
Durant trente ans en Italie, ils ont eu les Borgia, la guerre civile et la terreur. Cela a produit Michel Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance.
En Suisse, ils ont eu cinq siècles de paix et de fraternité et qu'est-ce que ça a donné ?
Les pendules à coucou...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=6788862682476281188#ove
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 15:29

Judge a écrit:

On sait que Napoléon ne cautionnait pas les duels et punissait même ses officiers réputés y prendre part, mais que les duels se déroulaient tout de même.
Par contre j'avais en qu'ils étaient rarement mortels du fait de la distance et du manque de fiabilité des pistolets, et qu'ils se finissaient à l'épée... Mais bon, je te fais confiance quant aux recherches.
Je suis étonné aussi par la présence de 2 pistolets pour chaque duelliste plutôt qu'un seul...

Concernant le dio en lui même, de prime abord le cadre jaune m'a franchement surpris, mais cela fonctionne au final parfaitement avec la couleur de la bruyère.
Couleur de la bruyère qui ne me choque pas plus que cela. C'est inhabituel et franchement le parti pris me plait vraiment !
La figurine du civil est vraiment pour moi, et c'est étrange, le point focal du dio.
Pas vraiment acteur de la scène mais totalement au milieu de l'histoire, malgré lui, les couleurs qu'il porte tranchent bien avec le reste.

Petite question : il est où le shako du mort ??

De tout ce que j'ai lu, le duel entre militaires était considéré comme une sorte de divertissement à la romaine, entre les campagnes, pour quelques-uns en manque d'adrénaline: bref, la décharge d'énergie brute en attendant le "vrai" combat.
Et en effet, c'était rarement mortel, mais dans certaines circonstances, les gants blancs disparaissaient et les opposants vouleint en découdre "au finish". Bref, Conrad (et Scott) n'ont rien inventé. Le pire dans le genre était le général Fournier, mais je ne vous apprends rien ici.

Quant aux deux pistolets, c'est le signe que les deux duellistes voulaient vraiment en finir, surtout à cette distance. Et remarque que ce ne sont pas des pistolets de duel (peu fiables en effet), mais de pistolets de cavalerie, et à dix pas, ceux-là étaient d'une précision mortelle. D'où l'issue.

Pour ce qui est du civil, tu ne te trompes pas Fred; c'est bien lui que j'ai vu comme point focal, d'où sa position: sinon, ça aurait fait deux groupes aux extrémités. J'essaie de m'inspirer des remarques qu'on me fait... Very Happy Et j'ai en effet cherché une couleur distincte pour que ça marche avec le décor.

Quant au shako, il est avec son manteau, sur sa monture, à quelques centimètres en dehors du cadre. Sérieux, j'ai pensé faire les chevaux des deux groupes en retrait, mais là, la surface aurait été drastiquement augmentée et je voulais une mini-scénette, pas un diorama. Je suis un peu essoufflé ces derniers temps. J'ai besoin de me ressourcer avec des trucs simples et pas trop long à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Little2791
Membre


Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 46

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 16:31

Quoiqu'il en soit, c'est très réussi dans l'ensemble (comme toujours, s'en est rageant Mad )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.battlefigs.com
Bald
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 17:12

Encore un joli petit dio dans lequel on peut lire comme dans un livre ouvert Wink

_________________
Les gens qui te serrent la main en regardant ailleurs, il faut leur mettre une grosse tarte dans la gueule pour qu'ils repèrent bien ou tu es ...
Revenir en haut Aller en bas
http://la-petite-armee.over-blog.com/
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 18:02

Et les hussards hollandais avant qu'on ne m'accuse de lambiner...












Ils portent une toile cirée sur leur colback de fourrure blanche avec le numéro du régiment peint sur la toile, ce qui était plutôt rare si j'ai bien compris mes recherches iconographiques (la toile protectrice sur les colbacks, s'entend). Notons que de la fourrure d'ours polaire, ça ne devait pas se trouver aisément, et donc on la protégeait.
La pelisse qui flotte au vent est une Zvezda de hussards russes. Un bijou d'orfèvrerie au 1/72.

Quelques gros plans plus tard.

Sala


Dernière édition par Salaberry le Jeu 7 Déc - 3:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scratchi-Bozo
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 57

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 20:02

Quelle précision, j'admire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dioramas-et-figurines.fr
Bald
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 44

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Mer 6 Déc - 23:11

Le meilleur pour la fin, on aurait du s'en douter ... Je suis comme scratch, admiratif sur la précision, que celle ci concerne la peinture de la pelisse ou la finesse du sabre avec son ceinturon et les détails de fixation de la sabretache s'il vous plaît ! En ce qui concerne l'existence d'une toile de protection pour colback, c'est une découverte pour moi.

_________________
Les gens qui te serrent la main en regardant ailleurs, il faut leur mettre une grosse tarte dans la gueule pour qu'ils repèrent bien ou tu es ...
Revenir en haut Aller en bas
http://la-petite-armee.over-blog.com/
Salaberry
Admin
avatar

Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Jeu 7 Déc - 3:47

Bald a écrit:
la finesse du sabre avec son ceinturon et les détails de fixation de la sabretache s'il vous plaît !

Il n'y a que le sculpteur en toi pour voir ce genre de détail...
Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Stéphane
Membre
avatar

Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 56

MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   Dim 10 Déc - 14:36

vraiment bien les poses des hussards. Par contre non, la pelisse comme muleta ... ça ne me va pas. C'était un vêtement lourd. Sauf vraiment gd vent, elle ne peut s'ouvrir comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DUEL À DIX PAS, DEUX PISTOLETS, JUSQU’À BLESSURE GRAVE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel Jane Austen n° 21 : fin préférée, P&P vs Persuasion
» **RARE** Bouton patriotique de la Constitution de la République fin XVIIIème (2)
» [ROMAN 40K] Joshua Dante - Ordo Xenos - Tome 1
» 2-3 pièces qui se battent en duel
» J'aime deux choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fshf :: Travaux terminés :: De 15mm à 30mm-
Sauter vers: